FITKD News



BAMBA Cheick Daniel a échangé avec les clubs de Bassam

BAMBA Cheick Daniel a échangé avec les clubs de Bassam

Le mercredi 13 Février 2019, le Président de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) échangeait des vœux du nouvel an, avec les Présidents de Ligues. A cette heureuse occasion, Me BAMBA Cheick Daniel avait clairement fait savoir sa volonté de visiter les Ligues, aux fins d’échanger directement avec la base. Mettant à profit sa présence à Bassam dans le cadre professionnel, le patron du Taekwondo ivoirien a rencontré dans l’après-midi du mercredi 20 Février à l’Hôtel Afrikland, les clubs de la ville, réunis autour du Président de la Ligue Régionale du Sud-Comoé, Me DIARRA Aly Patrice, entouré de son secrétaire général et de son Directeur Technique.

Au cours de cette rencontre, Me BAMBA Cheick Daniel a longuement partagé avec ses hôtes, sa nouvelle vision du Taekwondo ivoirien. Un Taekwondo qui s’auto-finance avec la contribution significative des clubs, et une discipline qui se pratique dorénavant dans toutes les villes de la Côte d’Ivoire par l’instauration d’un Open des Ligues. Chaque Ligue devra organiser un Open d’envergure avec obligation pour toutes les autres Ligues d’y participer. Deux idées fortes, dont le Président de la FITKD a longuement expliqué les motivations. « Mes deux précédents mandats ont été consacrés à l’international. Il fallait imposer le Taekwondo ivoirien parmi les meilleurs au monde. Aujourd’hui, je puis vous dire que nous sommes classés parmi les quatre meilleures nations de Taekwondo au monde. Les deux médailles olympiques, le Centre Sportif, Culturel et des TIC Ivoiro-Coréen dit Palais du Taekwondo qui sort de terre, les grandes compétitions et formations internationales organisées en terre ivoirienne… sont la preuve de cette montée en puissance du Taekwondo ivoirien », a-t-il indiqué.

Faisant référence à sa matrice opérationnelle, il a ajouté qu’elle est largement exécutée. De moins de 10 CN 6e Dan, la Côte d’Ivoire en possède à ce jour 30. Aussi, quasiment toutes les régions et communes du pays sont pourvues en Ligue, la FITKD enregistre cette année 40 mille licenciés et bien d’autres acquis. Tous ces acquis méritent d’être consolidés au travers d’une fédération solide. Malheureusement, la FITKD n’a pas les moyens de sa politique. C’est pourquoi, Me BAMBA Cheick Daniel milite pour la fin du président-providence. Les clubs devront s’organiser, se structurer et disposer de comptes bancaires dans l’optique de prendre une part active au financement du Taekwondo ivoirien. « Nous allons sensibiliser, expliquer cette approche que nous souhaitons consensuelle. J’ai déjà demandé au Président du Forum des Présidents de Ligues, de me proposer un cahier de charges par Ligue. Ici à Bassam, je demande au Président de la Ligue de nous faire des propositions en fonction du droit moyen que les élèves payent dans les clubs », a souligné le Président de la FITKD.

Les échanges qui s’en sont suivis, lui ont permis de davantage rassurer ses hôtes, sur cette nouvelle politique, qui a pour but de léguer une fédération forte à son successeur. Me BAMBA Cheick Daniel, a en outre, conseillé aux clubs de disposer d’une association de parents. Toute chose qui permettrait de mieux informer les parents sur les orientations et actions à mener. Après avoir félicité les Taekwondo ins de Bassam, qui ont fait preuve de solidarité envers l’un des leurs, lors de l’attentat terroriste de mars 2016, Me BAMBA Cheick Daniel a rendu un vibrant hommage au doyen KRAIDY Alphonse, fondateur de l’USCB Taekwondo et ex-président de la Ligue du Sud-Comoé. Il a promis l’élever à un grade honorifique, et demander au Président de la Ligue du Sud-Comoé, Me Diarra Aly Patrice, de lui faire des propositions dans ce sens.

SERCOM FITKD

Article vu : 281 fois

Voir les photos ...

Partage cet article