FITKD News



LE TAEKWONDO SAUVE LE SPORT IVOIRIEN A TOKYO

Les JO 2020 viennent de s'achever pour la Côte d'Ivoire, ce mardi 03 août 2021, après la deuxième tentative de l'ivoirienne Ta Lou Marie José, en athlétisme, de décrocher une médaille olympique pour accompagner la locomotive du Taekwondo féminin en Côte d'Ivoire, Gbagbi Ruth Marie Christelle détentrice de la médaille de bronze olympique en -67 kg, pour la deuxième fois consécutive.
Après Rio de Janeiro en 2016 où elle est passée tout près d'une médaille olympique, Ta Lou Marie José aura tout essayé au cours de ces JO 2020 pour obtenir ce précieux métal. Le sort en a décidé autrement, hélas, mille fois hélas.
Pour la seconde fois, celle que j'aime appeler affectueusement "LA GAZELLE" de l'athlétisme ivoirien ne goûtera pas à la joie de toucher du doigt une médaille olympique. Ta Lou Marie José aura mis tout en œuvre, sa détermination à aller plus loin, son sérieux qui l'a hissée à ce niveau de l'athlétisme mondial, sa force de caractère qui a fait d'elle l'une des meilleures du sprint international, sa foi à être constamment au sommet. A Tokyo, elle est tombée sur plus fortes qu'elle, tout simplement. Saluons, toutefois, le courage de cette brave sportive qui inspire admiration.
Si Tokyo 2020 n'a pas été à la mesure de l'espérance de Ta Lou, retenons que qu'elle a eu le mérite de marquer d'une empreinte indélébile l'athlétisme féminin en Côte d'Ivoire en particulier, mais surtout l'athlétisme au niveau mondial. Elle reste un modèle, une référence. Elle fait aussi la fierté du sport ivoirien. Souvenons-nous ces records battus au fil des ans et saluons-la.
Au final, c'est le Taekwondo ivoirien avec la seule médaille de bronze remportée par la fille du Président Bamba Cheick Daniel qui sauve le sport pendant ces JO tenus dans une ambiance froide que nul ne souhaite revivre. La lutte contre le Coronavirus a "tué" ces jeux olympiques.
Merci à Gbagbi Ruth Marie Christelle, la championne fabriquée de toute pièce par la politique de Maître Bamba Cheick Daniel.
En 2009, lorsque le Ministre Bamba Cheick Daniel prend les rênes de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo, celle qui monte sur le podium olympique en 2016 et en 2021 n'avait que 15 ans.
De la catégorie cadette à la catégorie junior, puis à la catégorie senior, son formateur et Maître de salle, le nommé Mezi Georges, Coach National, a dû travailler dur avec elle afin de lui donner les rudiments de la haute compétition. De Singapour en passant par Lille en France, Bénin, Tripoli, Ho Chi Minh Ville au Vietnam, et j'en passe, jusqu'au Mexique, en Russie, ..etc...., la filleule de Me. Mezi Georges a su prendre conscience de ses atouts athlétiques, de ses capacités techniques, tactiques et physiques pour se donner le coffre d'une athlète de dimension mondiale. Et ce, grâce à une politique fédérale dont l'objectif majeur a été de faire du Taekwondo ivoirien la vitrine du Taekwondo en Afrique mais aussi de positionner les athlètes ivoiriens parmi l'élite mondiale. On peut le dire tout net, les Taekwondo ins ivoiriens sont fiers de leurs athlètes devenus des athlètes de renom dont les aires de combat n'ont plus de secret pour eux. Des résultats obtenus par la volonté d'un homme, Maître Bamba Cheick Daniel, le Président aux trois étoiles, que dis-je, le Président aux trois médailles olympiques (2 à Rio en 2016 et 01 en 2021 à Tokyo) avec sa politique fédérale a fini par convaincre les plus sceptiques.
Comme Gbagbi Ruth, Cissé Cheick Sallah, Gbané Seydou, Traoré Aminata Charlène, d'autres athlètes talentueux d'avenir sont dans le starting-blocks tels que Kobenan Aaron François, Diakité Issa, Seri Christ Cédric, Djaco Cessy Florence, Ibo Koumba Nanan Hélène, Coulibaly Bouma Ferimata, Diallo Ibrahima, Ouattara Yacouba Sawarizié, pour ne citer que ces quelques uns qui sauront bien prendre la relève.
Chapeau au Taekwondo ivoirien et bon retour au pays à la Capitaine de l'équipe féminine de Taekwondo de Côte d'Ivoire, Gbagbi Ruth, la seule médaillée de Tokyo 2020 qui sauve ainsi le sport ivoirien.
Notons que notre médaillée olympique rentre au bercail le jeudi 05 août à 13h à l'aéroport FHB.

Me. Anzoumana
Secrétaire Général de la FITKD,
Ceinture Noire 5e Dan
Officier dans l'ordre du Mérite ivoirien.
Abidjan, le 03 août 2021.

Article vu : 140 fois

Voir les photos ...

Partage cet article